Comment récupérer ses points de permis moto ?

Fraîchement motard car vous avez obtenu votre permis moto ? Vous êtes maintenant libre de rouler tranquillement sur votre “deux roues”. Sachez, toutefois, que certaines règles de sécurité routière s’appliquent sur vous à compter d’aujourd’hui et en cas d’infraction de ces dernières, des points seront retirés de votre permis de conduire. Heureusement, il existe des moyens pour se “racheter une conduite” et récupérer les points perdus. Parlons-en !

Les différents permis moto :

Avant d’entrer dans le vif du sujet, passons d’abord en revue les différentes catégories du permis moto.

Permis moto catégorie A1 :

Le permis A1 permet de conduire une deux roues légère de 50 à 125 centimètre cube dont la puissance n’excède pas les 11 kilowatts et le rapport puissance/poids est inférieur à 0,1 kW par kg. Pour l’obtenir, il faut être âgé d’au moins 16 ans, avoir suivi une formation de 7 heures et avoir réussi un examen composé d’une épreuve théorique générale (le code) et d’une épreuve écrite.

Permis moto catégorie A2 :

Le permis A2 lui, permet de conduire toutes les motos avec un moteur d’une puissance n’excédant pas 35 kW dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW par kg et qui ne soient pas issus d’un modèle développant plus de 70 kW. Pour l’obtenir, il faut avoir plus de 18 ans, avoir suivi une formation de 7h, réussir l’examen du code et l’épreuve pratique de la conduite.

Permis moto catégorie A :

Le permis moto A, quant à lui, permet de conduire toutes les motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur d’une puissance de 15 kW. Pour l’obtenir, il faut être titulaire du permis A2 depuis plus de 2 ans, être âgé de 20 ans minimum et avoir une attestation de formation de 7h délivrée par une auto-école.

Les infractions susceptibles d’entraîner le retrait des points :

Le retrait des points sur le permis de moto est une procédure automatique qui suit un barème préétabli. Si l’on se réfère à ce dernier, les infractions ne sont pas toutes passibles d’un retrait de points, comme la circulation sans plaque d’immatriculation. Par contre, il s’applique sur les cas suivants :

Excès de vitesse :

Un dépassement de moins de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée entraine le retrait de 1 point sur le permis moto et 3 points si la vitesse dépasse les 30 km/h. Au-delà de cela, les infractions peuvent entrainer une immobilisation du véhicule ou l’annulation du permis de conduire.

La conduite en état d’ivresse :

La conduite en état d’ivresse est passible d’un retrait de 6 points sur le permis moto.

Le franchissement d’une ligne continue :

Le chevauchement d’une ligne continue entraine un retrait de 1 point sur le permis moto.

La circulation sur la bande d’arrêt :

La circulation ou le stationnement sur la bande d’arrêt est passible d’un retrait de 2 points.

Le non-port de casque :

Le non-port de casque ou le port d’un casque non homologué par le conducteur d’une deux roues immatriculée peut entrainer le retrait de 3 points.

Les solutions pour récupérer des points sur son permis moto :

Depuis l’invention du permis à points en 1992, tous les conducteurs français ayant obtenu leur permis de conduire sont dotés, au cours de leurs deux ou trois années de période probatoire, d’un solde de douze points. En cas d’infraction du code de la route, un certain nombre d’entre eux, équivalent à la gravité de cette dernière, leur sont retirés. Une fois que tous les points sont perdus, le permis moto devient alors invalide. Heureusement, il existe quelques solutions pour les récupérer. Les voici :

Attendre le délai de récupération automatique :

La récupération automatique des points peut s’effectuer en quatre temps :

  • Pour les infractions qui ont entraîné le retrait d’1 seul point, le délai de récupération de celui-ci est de 6 mois. Bien sûr, aucune autre infraction ne doit avoir lieu au cours de cette période.
  • Pour les infractions de 2ème et 3ème classe, tous les points sont reconstitués au complet au bout de 2 ans à compter du paiement de la dernière amende ou de l’exécution de la dernière condamnation. Et bien évidemment, si aucune infraction n’est commise dans l’intervalle.
  • Pour les infractions de 4ème et 5ème classe, les points sont reconstitués en totalité au bout de 3 ans, à compter de la date définitive de l’infraction. La condition est de ne pas commettre d’infraction durant cette période.
  • Pour les infractions de toutes classes confondues, le solde des points est automatiquement restitué au bout de 10 ans et ce, même si une ou plusieurs infractions ont été commises durant l’intervalle. Seulement, le solde des points ne doit jamais atteindre 0/0 ou 12/12.

Participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière :

Pour récupérer des points, le jeune conducteur peut aussi participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Généralement, celui-ci dure 2 jours et permet de restituer jusqu’à 4 points dès le lendemain du stage. Ces derniers sont accordés par les centres agréés uniquement.

La plupart du temps, ce stage est volontaire. Cependant, il peut aussi être obligatoire pour certains conducteurs, principalement ceux qui sont sanctionnés par la perte de 3 points et plus. Dans ce cas, le stage, imposé par une décision de justice, dure 4 mois.

Dans tous les cas, participer à ce type de stage n’est possible que si le conducteur dispose d’un permis de moto valide et qu’il n’a pas effectué d’autres stages durant l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *